Alban JARRY, ou l’alchimiste numérique

les 612R sont un parcours formidable initié par Alban Jarry dans son livre blanc sur les réseaux sociaux, sorte de réunion informelle de talents et de bienveillance qui ont témoignés sans se connaître des nouveaux usages sur la toile: la pièce secrète de twitter  qui est devenue un collectif les #612R, puis des IRL ou nous avons développé un nouveau concept: la bienveillance numérique….


S’atteler à la tache de brosser en quelques lignes, le portrait du fondateur des 612, est une tache pour le moins ardue, tant sa modestie pourrait à tous nous servir d’exemple….

Véritable éminence grise de notre écosystème bienveillant,  qui préfère rester dans l’ombre, un pas en  retrait comme observateur cardinalice à qui la pourpre irait si bien… car il y a du panache chez Alban….monter inlassablement ses livres blanc n’est et ne seras jamais une mince affaire…allumer la divine étincelle qui fera naitre les 612 n’en est pas une non plus….mais il y a aussi au fond de son ADN du collaboratif…Ensemble nous sommes plus forts…

Objectif Lune disait Tintin…ce pourrait être la devise d’Alban et des 612…jusqu’ou cela nous mènera-il….Un œil externe pourrait interpréter la force et l’énergie des 612 comme étant une cacophonie, pourtant n’importe quel chef d’orchestrer serait fier de la mélodie qui a chaque instant s’en échappe…… merci Alban …oui au nom de tous…encore merci…

Car qui mieux qu’Alban, qui adore s’adapter et lier les hommes et les femmes, connaît mieux cette allégresse de la nouvelle aventure, et qui pourrait être le chapitre central de ces portraits de 612….tel un allegro d’Erik Satie…..

Continuons donc ensemble de creuser cette pièce secrète de twitter, avec le regard décalé d’Alban, le génie collectif des 612 et l’énergie du DM #612R…..

Mais laissons donc la parole à Alban ….qui a osé se mettre à notre recherche… et nous a trouvé pour notre plus grand bonheur….

Difficile de passer après tant d’internautes twittos, de contributeur de ce livre blanc « 612 rencontres », devenus amis grâce à tant d’échanges numériques qui comme des vagues ne se terminent jamais.

Tout au long de ces découvertes, proposées par Emmanuel, ils et elles nous ont montré par leurs parcours tant de diversités,  que, finalement, la force du numérique est certainement d’aimanter puis de rassembler des personnes qui partagent des convictions.

Difficile de penser que cette série de portraits, imaginée par Emmanuel, puisse un jour s’achever et que ces lectures quotidiennes s’archiveront dans la case passé des réseaux sociaux qui heureusement n’oublient jamais rien.

Difficile de ne plus retrouver quotidiennement, pour parler de leurs parcours,  ces visages, ces joies et ces moments de partages provenant de la pièce secrète de Twitter où depuis quelques mois nous communiquons tous ensemble.

Pourtant, une nouvelle fois, tout ceci n’est qu’un début et va nous replonger dans une nième nouvelle aventure. Car, la vie numérique et la vie réelle ne sont faites que de rebonds et d’opportunités, de cycles perpétuels.

Il n’y a plus de limites dans cet univers pour un tel groupe et l’un d’entre nous proposera certainement une nouvelle idée inattendue que nous porterons collectivement.

Ensemble, les 612, nous avons bâtis une histoire dans l’histoire. Ensemble,  nous avons décidé que finalement ce livre numérique valait beaucoup plus que les lignes qu’il contenait et qu’une communauté d’échanges pouvait naitre de cette nouvelle expérience.

Ensemble cette aventure perdurera et s’élargira à d’autres personnes car nos cercles de relations ne cessent de s’agrandir et ces livres ne sont pas près de s’arrêter.
Pour un œil externe, il peut être difficile de comprendre ce que sont les 612. Sortes d’aventuriers d’un nouveau monde numérique, ce regroupement des participants de la préface du livre blanc « 612 rencontres » dans un groupe twitter invisible de la partie publique du réseau social s’est construit sur un postulat qui était de laisser chacun s’exprimer librement et de laisser libre cours à nos imaginaires.

De laisser vivre cette aventure commune alors qu’à la base très peu se connaissaient. De laisser l’aléatoire opérer et créer une communication improbable.

En aucun cas, tout cela n’a été préparé car la base de ce livre blanc était de laisser des volontaires, rencontrés au fil de noeuds virtuels, participer à cet ouvrage. La multiplicité des possibles des réseaux sociaux a opéré pour créer une nouvelle fois une incroyable alchimie.

Même si le système de communication utilisé dans le cadre du collectif #i4emploi était similaire (via cette fameuse chambre secrète de Twiter),  le résultat fut totalement différent avec  les 612. Une ruche est née où  chacun a pu interagir selon ses disponibilités et ses envies. Un bourdonnement perpétuel l’agite. Un oeil externe pourrait interpréter comme étant une cacophonie, pourtant n’importe quel chef d’orchestrer serait fier de la mélodie qui a chaque instant s’en échappe.
Néanmoins, tout cela n’est probablement pas arrivé complètement par hasard. Au cours des dernières années, j’ai beaucoup utilisé ces réseaux sociaux alors qu’auparavant je n’y avais jamais été présent. Avant ces premiers articles, dans Les Echos, je n’avais même jamais publié !

Depuis ce 22 février 2013, date de cette première tribune ma vie a changé. Depuis, j’ai vogué parmi tant d’aventures humaines complémentaires les unes des autres qu’elles m’ont profondément marqué et fait évoluer.

Les aspects viraux et irréels de ces réseaux génèrent de telles rencontres étonnantes qu’il aurait été dommage de ne pas leur offrir une vie différentes et réelle avec ces livres blancs. Je remercie énormément tous les contributeurs (plus de 200 personnes) des préfaces de ces ouvrages car chacun de leurs textes m’a fait progresser.

De cette incroyable aventure, je retiens que sans cesse il faut oser et qu’il n’y a aucune rencontre réelle qui ne soit impossible dans ce monde de l’hyper connexion. Je crois également que cette visibilité peut être redonnée en partie à d’autres personnes qui en ont besoin.

Au travers de #i4emploi, c’est ce que collectivement nous essayons de faire en offrant des RT aux personnes qui recherchent un travail et ont besoin de notre soutien et de nos réseaux.

Au travers du soutien à l’initiative U-Report de l’Unicef, c’est l’importance d’aider les jeunes qui se matérialise car leurs voix sont notre avenir. Je ne sais pas vers où cette aventure me fera encore voguer mais ce qui est certain c’est que les « 612 rencontres » sont une boussole extraordinaire.

Merci  à Alban d’avoir été à l’origine de cette lame de fond humaine et bienveillante, rassemblant des qualités si complémentaires….pour créer cette folie collective qui nous scotche sur le DM tous les matins, qui nous fait prendre d’innombrables apéros place de la, madeleine, qui nous fait entreprendre des pèlerinages incessants dans toute la France, pour un café avec un 612 en alsace, à Lyon, a Lille, à Quimper, à Marseille….une internationale de la bienveillance est née….et en plus elle est composée des concepteurs du monde de demain…

Donc ne sous estimons pas la force de ce qu’Alban a initié…les 612 sont une force inaltérable…car composé d’humains…. Notre vie à tous  a bel et bien changée…

Pour tout ce qui est déjà arrivé, et ce qui arrivera demain, Alban je te réponds au nom des 612….Non cela ne s’arrêtera jamais..

Cette petite étincelle que tu as lancé en 2016 va continuer de croitre…et tel un phénix numerique renaitra à chaque seconde telle une blockchain de la bienveillance ……

Pour ça et le reste, merci Alban…

LES PORTRAITS DES 612®  / #612Rencontres

 

Pour revoir les portraits:

De GUILLAUME ROVERE  https://moyrand.com/612-guillaume-rovere/

De SANDY BEKY                   https://moyrand.com/612-sandy-becky/

De NELLY BROSSARD    https://moyrand.com/nelly-brossard/

D’EVA BAQUEY                     https://moyrand.com/eva/

DE MICKAEL GUERIN           https://moyrand.com/mickael-guerin-612/

De Martine LE JOSSEC      https://moyrand.com/martine-le-jossec/

De Stéphane SAVALLE    https://moyrand.com/stephane-savalle/

De Stéphane GIRARDOT https://moyrand.com/stephane-girardot/

DE Madina BENOUNHAMI    https://moyrand.com/madina-benoumhami/

DE Nadia   Bahhar Alvès             https://moyrand.com/nadia-bahhar-alves/ 

De Nathalie COUTARD     https://moyrand.com/nathalie-coutard/

D’Olivier MOCH                        https://moyrand.com/olivier-moch/

De Valentine FERREOL   https://moyrand.com/valentine-ferreol/

D’Henri VAN DER KRAATS  https://moyrand.com/henri-van-der-kraats/

D’Yvon PATTE   https://moyrand.com/yvon-patte/

De Joelle WALRAEVENS  https://moyrand.com/joelle-walraevens/

De Gabrielle Mocilnikar  https://moyrand.com/gabrielle-m

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *